Imprimer

Conformément à l'article L.143-28 du Code de l'urbanisme, une analyse des résultats de l'application du Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) doit être faite 6 ans au plus tard après la délibération portant approbation de ce schéma. Approuvé le 06 juin 2012, une évaluation de la mise en œuvre du document sur la période 2012-2018 a été réalisée, afin de délibérer sur son maintien en vigueur ou sur sa révision partielle ou complète.

Concernant l’évaluation menée, l'analyse des résultats de l'application du SCoT, montre tout d'abord une bonne appropriation du projet de territoire par les élus, collectivités, partenaires institutionnels et privés. Les objectifs centraux du projet que sont une meilleure organisation de l'espace, renforçant le cœur d'agglomération de Quimper et les pôles du territoire, ainsi qu'une maîtrise de la consommation de terres agricoles et naturelles, sont remplis à ce stade. 

La préservation des milieux agricoles ainsi que la réduction de la consommation foncière ont été appliquées de façon concrète dans les documents d’urbanisme communaux. Parallèlement, il apparaît que le littoral a été préservé de manière significative au travers des PLU.  

Le SCoT de l’Odet a évolué dès 2015 son volet commercial afin d’intégrer les dispositions des lois ALUR et PINEL (modification n°1 approuvée le 08 juillet 2016). Cette dernière a permis de substituer aux ZACOM les Secteurs d’Implantation Préférentielle Périphériques (SIPP), et de repréciser la priorité donner aux implantations de nouveaux commerces dans les centralités sans limite de surface.

D’autre part, le SCoT de l’Odet participe à l’InterSCoT de Cornouaille, démarche mise en place au lancement des procédures d’élaboration des SCoT de Cornouaille.  Actuellement, au regard du nouveau périmètre de la Cornouaille et du positionnement en faveur de la création du Pôle Métropolitain des élus cornouaillais, la nécessité de repenser les périmètres d’intervention des documents de planification, tels que les SCoT, à l’échelle du pays apparaît nécessaire. 

A partir de ces éléments le comité syndical du 30 mai 2018 le SYMESCOTO a approuvé à l’unanimité des membres présents :

  • L’analyse des résultats de l’application du SCoT de l’Odet (évaluation) ;

  • La poursuite de la mise en œuvre du SCoT de l’Odet dans sa version actuelle.

     

 

  • Crédit photo : CCPF - Valery Joncheray

Pour en savoir plus